Jardiniers de Tournefeuille

« Nous sommes tous responsables d’un petit bout de terre ! »

Annulation semaine pour une alternative aux pesticides

Lundi 6 Avril 2020

La semaine des pesticides n' a pas pu avoir lieu à cause de la pandémie...

voici les animations qui était prévues par le collectif T-CAP (AJT-TAE-Tourn'abeille) sur Tournefeuille ainsi que les dernières actualités sur le front des pesticides...

Mais ce n'est que partie remise...

Certaines animations seront programmées à l'automne.

Du 20 au 30 mars 2020

Suzy, notre petite abeille tournefeuillaise et ses sœurs sont plus que jamais mobilisées pour que cesse l’empoisonnement de la Nature par les pesticides. Malgré tous les discours les quantités déversées sur la planète ne diminuent pas. Avec le collectifT-CAP, cette nouvelle semaine internationale pour une Alternative aux Pesticides doit être l’occasion de nous mobiliser pour exprimer avec force notre volonté de protéger la vie.

 

Programme de la semaine

Samedi 21 mars à 14h00 à l’Archipel (1 rue de l’Ariège) - Atelier autour du thème un jardin sans déchets

Dimanche 22 mars

-    Matinée : stand sur le marché de Tournefeuille. Démonstrations de techniques jardinières simples pour un jardin sans pesticides

-    Après-midi : sortie botanique avec Bettina Sentenac « Les plantes sauvages comestibles et utiles » (inscription au 06 32 32 07 00)

Jeudi 26 mars à 20h30 : salle Rouge du Phare « Comment accueillir chez soi pollinisateurs et oiseaux » avec Muriel Thill

Dimanche 29 mars à 10h00 à Utopia : projection du film « Champ de lutte, Semeurs d’utopie ». Des paysans s’engagent pour une agriculture vivable ; une autre façon de faire société. La projection sera suivie d’un débat.

Lundi 30 mars à 20h3 : salle Rouge du Phare dans la cadre des soirées Enjeux (ALT) - Conférence suivie d’un débat avec M Brustel (enseignant chercheur, école de Purpan) : « La biodiversité, menacée mais résistante ».

ET comme chaque année à cette période, jeu de l’oie dans les ALAE.

Dans la continuité de la semaine : le 5 avril  ‘’Un Dimanche sur la Place’’ sur le thème ‘’La nature en ville’’ : expositions, animations, jeux, inauguration de l’hôtel à insectes

 

Notre mobilisation doit se poursuivre au-delà de cette semaine.

Chaque 1er vendredi du mois à 18h devant les mairies.

Signer et faites signer l’Initiative Citoyenne Européenne.

RDV sur le site de Générations Futures : https://www.generations-futures.fr

 

Les pesticides… des promesses de réduction toujours pas tenues

Aujourd’hui pratiquement personne ne conteste la dangerosité des pesticides. Cancers, maladies de Parkinson, troubles de la fertilité la liste est longue et les agriculteurs sont en première ligne.

En 2007, à l’occasion du Grenelle de l’environnement, le plan Ecophyto était lancé avec l’objectif de réduire de 50 %, en 10 ans, l’utilisation des pesticides. Aujourd’hui, malgré l’interdiction de la vente de ces produits aux particuliers et la suppression de leur utilisation sur les espaces publics, les quantités vendues en France n’ont pas diminuées, bien au contraire. L’interdiction du Glyphosate, maintes fois annoncée, est renvoyée au futur. L’agriculture intensive - qui enrichit les industriels et la grande distribution, mais qui le plus souvent appauvrit les agriculteurs - est toujours le système dominant.

Pourtant les pesticides font fréquemment la une des actualités. En fin d’année il y a eu la consultation nationale pour définir les distances de non-utilisation autour des habitations. Résultats : 20 mètres pour quelques produits les plus dangereux, sinon 5 et 10 mètres selon la hauteur des végétaux à traiter. Cependant, ces distances peuvent, selon les circonstances, être réduites… La FNSEA a crié au scandale. Pourtant on estime que la vraie distance de sécurité serait de 150 mètres.

Autre actualité, la mise en évidence, par des chercheurs du CNRS de la dangerosité des SDHI, fongicides largement utilisés y compris sur les terrains de sport. Ils s’attaquent à la fonction respiratoire des cellules avec pour conséquences des maladies neurologiques et des cancers. L’ANSES (agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation) a contesté cette étude. Il faut savoir que ce sont les industriels qui fournissent l’essentiel des études qui conduisent à l’autorisation de mise sur le marché des produits phytosanitaires.

Quelques gestes au quotidien

Soyons des consom-acteurs. Notre porte-monnaie nous donne du pouvoir. Privilégions les produits de l'agriculture biologique (de saison et de proximité). Nous défendons ainsi le développement d'une agriculture propre respectueuse du vivant. Lisons attentivement les étiquettes, la chimie est partout. Accueillons dans nos jardins la biodiversité en ménageant quelques friches, en plantant des haies arbustives et variées. Depuis 2019, les pesticides sont interdits aux jardiniers amateurs. Faisons confiance au naturel et soyons un peu paresseux pour nos jardins et potagers...

Contact : 06 32 32 07 00  -  contact@jardiniersdetournefeuille.org

*T-CAP : Tournefeuille - Collectif Alternative aux Pesticides - AJT (Association des Jardiniers de Tournefeuille) - TAE (Tournefeuille Avenir et Environnement) - ALT (Amicale Laïque de Tournefeuille) -  Tourn'Abeille